Vera Bogdanova

Saison toxique pour les fœtus

 

Récit traduit de du russe par Laurence Foulon

Nous sommes en Russie, la datcha de la grand-mère est toujours le refuge des familles dont parlait Tolstoï, « qui sont malheureuses chacune à sa façon ». Ici les parents ont vu disparaître l’Union soviétique et ont droit, à la place d’un avenir radieux, au capitalisme sauvage et aux attentats terroristes. Tout commence en 1995, Jénia a onze ans, elle est en vacances chez sa grand-mère où vient aussi son cousin Ilia, qui en a treize. Cinq ans plus tard, ils boivent de l’alcool pour la première fois, se baladent à moto et sortent en boîte… Encore cinq ans et c’est le premier baiser, la certitude d’être faits l’un pour l’autre malgré tous les obstacles. Les temps ont changé, mais pas les mentalités, pas les parents. Il y a aussi Dacha, la petite sœur d’Ilia, mal-aimée par une mère à la beauté ravageuse « qui ne sait pas choisir les hommes » et qui, comme trop de femmes russes, sera victime de violences conjugales exacerbées par l’alcool. Portrait sans fard d’une époque, paru en 2022, ce roman aux multiples nuances de noir est devenu la référence de la génération Y.

Parution le 4 septembre 2024 / 13,5 × 22,3 / 352 pages

ISBN 978-2-330-19544-1 / Disponible en livre numérique

A propos de l’autrice

Vera Bogdanova

Vera Bogdanova est née en 1986 à Moscou. Autrice de plusieurs romans, traductrice et chroniqueuse littéraire, elle vit aujourd’hui entre la Russie et l’Azerbaïdjan.

© Vyacheslav Prokopenko

Commander Saison toxique pour les fœtus

Share This